Fasciite plantaire – les solutions!

La fasciite plantaire est une inflammation douloureuse d’une portion du fascia plantaire, lui-même localisé sous le pied, inséré du talon à la base des orteils. La douleur est habituellement située à son insertion au talon ou dans sa portion moyenne dans l’arche du pied.

Le fascia plantaire, très peu élastique, se tend à chaque pas en supportant la plante du pied et se détend lorsque la charge est enlevée. Dans les cas aigus, le fascia peut être très douloureux et peut grandement limiter les activités de la vie quotidienne en empêchant de marcher confortablement ou de se tenir debout longtemps.

Quelles sont les causes de la fasciite?

Une fasciite s’installe habituellement graduellement dû, entre autres, à un manque de souplesse ou de mobilité au niveau du pied, de la cheville et/ou de la chaine musculaire postérieure de la jambe ou, au contraire, à une hypermobilité des pieds qui irrite et surcharge la fascia plantaire comme dans les cas de pieds plats ou de pieds pronateurs (qui versent au niveau de l’arche interne du pied). Une charge élevée, que ce soit par un surpoids ou un travail impliquant le port de charges, peut aussi sursolliciter les fascias plantaires. Également, des impacts répétés dans certains sports et dans la course peut provoquer une fasciite plantaire.

L’épine de Lenoir est une calcification de l’insertion du fascia au niveau du talon et est une complication de la fasciite dû aux micro-déchirures à l’insertion du fascia qui se réparent avec de l’os (au lieu du tendon) et finissent par créer une épine. Cela dit, la douleur est beaucoup plus associée à l’inflammation et aux nouvelles micro-déchirures qu’à l’épine elle-même et il est possible d’avoir la présence d’une épine de Lenoir sans avoir de douleur continuellement.

Le traitement de la fasciite en ostéopathie

En évaluant et en comprenant les différentes causes qui peuvent exacerber la fasciite plantaire, propre à chaque personne selon les tensions présentes, nous pouvons globalement optimiser la souplesse de la chaine musculaire postérieure qui est en continuité avec le fascia plantaire et dégager et équilibrer la mobilité du pied, de la cheville et de la jambe. Localement, les fibres du fascia peuvent être relâchées et équilibrées pour faciliter sa souplesse et sa vascularisation et optimiser sa guérison.

* Il est important de bien se chausser le temps de la guérison de façon à avoir un soulier qui supporte l’arche du pied (préférez des chaussures de sports à des souliers plats tant que la fasciite sera présente)

Exercices

Pour vous aider à guérir la fasciite et à éviter la récidive, vous pouvez faire les exercices au moins une fois dans la journée (ou avant de vous coucher) et une autre fois avant de vous lever. Comme vous trouverez ici différentes idées, choisissez les exercices qui vous conviennent le mieux avec au moins un exercice d’étirement et un de détente du fascia.

*Dans tous les cas, l’exercice doit être confortable pour éviter d’irriter davantage le fascia.

Exercices d’étirement :

Étirez le fascia (et la chaîne musculaire postérieure)

  • en position assise:
    • Avec la jambe allongée, utilisez une ceinture ou une serviette pour tirer la plante du pied vers vous. Gardez l’étirement 30 secondes, relâchez et répétez 3 fois.

 

  • en position debout
    • Allongez la jambe derrière vous, avec le genou en extension et le talon descendu au sol (en gardant le bassin vers l’avant). Vous pouvez jouer avec la rotation du pied, en l’amenant davantage vers la rotation interne pour aller chercher différentes fibres musculaires à étirer. Gardez l’étirement 30 secondes, relâchez et répétez 3 fois.

 

 

  • Dans la même position, fléchissez le genou pour étirer davantage la partie du muscle soléaire dans le bas du mollet. Gardez l’étirement 30 secondes, relâchez et répétez 3 fois.

 

  • Sur le rebord d’une marche d’escalier, laissez descendre les talons pour étirer le mollet. Gardez l’étirement 30 secondes, relâchez et répétez 3 fois. (photo à venir)

 

  • en position accroupie
    • Prenez la position complètement accroupie en maintenant les talons au sol et en équilibre sur les pieds. Gardez la position environ 1 à 3 minutes selon le confort. (photo à venir)

 

Exercices de détente du fascia, en poition assise :

  • Roulez le pied pour détendre le fascia (pendant quelques minutes) :
    • sur une balle (testez différentes grosseurs et duretés)
    • sur un petit rouleau (ou une canne de conserve)
    • sur une bouteille d’eau glacée (si le froid vous fait du bien)

 

 

  • Relâchez au maximum les tensions sous le pied :
    • Déposez votre cheville sur votre genou opposé et raccourcissez le fascia plantaire au maximum en pointant le pied et en ramenant les orteils vers vous. Gardez cette position environ 1 minute.

 

 

  • Masser le fascia plantaire et dégagez chaque zone qui est plus tendue (vous pouvez comparer avec le pied qui va bien).

 

 

Autres solutions offertes à la clinique :

Acupuncture : L’acupuncture peut grandement aider à diminuer l’inflammation et à aider la vascularisation, la souplesse et la guérison de la zone affectée.

‘Taping’ : Isabelle Blais, qui est également thérapeute du sport, peut vous poser et vous montrer à poser un ‘tape’ pour soutenir l’arche plantaire et reposer le fascia pour lui permettre de guérir. (photo à venir)

 

Autres solutions possibles (toujours avec l’avis de votre médecin):

Orthèses plantaires : Le support de l’arche plantaire peut grandement aider à diminuer l’irritation du fascia pour aider à guérir et à éviter les récidives et plusieurs études supporte les bons résultats du port d’orthèses plantaires. (*Les orthèses vendues en pharmacie sont souvent beaucoup trop molles pour apporter un réel support, il est préférable de se diriger vers une clinique d’orthèses.)

Orthèse de nuit : Une orthèse de nuit permet de garder la cheville en dorsiflexion (au lieu d’avoir le pied pointé toute la nuit) et de repartir au matin avec un fascia qui n’a pas raccouci. Aide à compléter les étirements. Il est possible de s’en procurer dans une clinique d’orthèse ou même sur internet car elles sont préfabriquées pour les adultes.

Botte de marche ou plâtre : pour immobiliser et reposer au maximum le fascia plantaire pendant quelques semaines (à déterminer avec votre médecin traitant).

Injection de cortisone.

Opération.

2 réflexions au sujet de “Fasciite plantaire – les solutions!”

    • Bonjour, le nombre de traitement est différent d’une client à l’autre, mais il est intéressant de prévoir 2-3 traitements d’ostéopathie ou d’acupuncture pour voir si c’est ce que la personne a besoin pour l’aider. Le tarif des thérapeutes en ostéopathie varie entre 85$ et 95$ et en acupuncture, le tarif est de 80$ par rendez-vous. Nous vous écrivons en privé si vous désirez nous parler de votre cas spécifiquement!

      Répondre

Laisser un commentaire